De nombreux choix s’offrent aux investisseurs qui veulent acheter une part en SCPI. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles c’est un placement très apprécié. Ainsi, pour acheter des parts, il est possible d’opter pour l’une des 4 possibilités ci-dessous.

SCPI au comptant

Si les investisseurs ont assez de fonds propres en leur main, il est possible de les utiliser directement à l’achat en SCPI. Et comme il est possible d’acquérir des parts pour des prix presque dérisoires, c’est une option tout à fait envisageable. Comme il n’y a pas d’intérêts à rembourser, les épargnants peuvent pleinement profiter des 5 % (en moyenne) de rendement potentiel.

Acquisition par crédit immobilier

Comme pour l’achat direct d’une maison ou d’un appartement, il est aussi possible d’user du crédit immobilier bancaire pour acquérir des parts de SCPI. Cela constitue un bon moyen d’obtenir un patrimoine assez conséquent qui générera assez pour rembourser son prêt et se faire des profits. Afin de déterminer si le placement en vaut vraiment la peine, il ne faut pas hésiter à faire une simulation scpi.

SCPI via l’assurance-vie

La SCPI via l'assurance-vie s’adresse surtout aux investisseurs qui veulent préparer leur retraite et leur succession. Ce profil d’investisseur pourra, en effet, en tirer de nombreux avantages. Cela se manifeste par un prix réduit des parts de SCPI, une possibilité de recevoir des revenus immédiatement ou l’abattement maximum de 152 500 euros au moment de la succession. C’est aussi plus avantageux fiscalement.

Achat de part en démembrement

Investir en SCPI démembrée, c’est avoir le choix entre usufruit et nue-propriété. Les particuliers sont le plus souvent incités à devenir nu-propriétaire, car c’est plus bénéfique pour eux. C’est le meilleur moyen de se constituer un patrimoine sur le long terme, à prix réduit et surtout sans aucune charge fiscale.

Ces quatre méthodes sont les plus courantes et s’adaptent à différents types de besoin. Il va falloir faire le bon choix pour espérer réellement rentabiliser le capital investi. Comme mentionné précédemment, faire des simulations est indispensable pour prendre les bonnes décisions.