L’investissement en part de SCPI démembrée est une stratégie qui possède de nombreux avantages non négligeables. Pourtant, peu d’épargnants savent réellement en quoi cela consiste et où en est vraiment l’intérêt. C’est pour cela qu’il est nécessaire de découvrir un peu.

Principe du démembrement en SCPI

Les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), sous l’égide de sociétés de gestion, ont été créées pour permettre à toute sorte d’investisseurs d’acquérir un patrimoine immobilier de manière indirecte. En effet, il suffit d’y placer du capital et obtenir des parts qui génèreront ensuite des dividendes. La capitalisation sera ensuite utilisée pour investir dans des actifs à fort potentiel qui seront mis en location par les gestionnaires. Il s’agit le plus souvent de biens immobiliers à usage commercial ou professionnel. Mais parfois, il peut aussi s’agir de logements (SCPI fiscales).

Et comme les biens immobiliers peuvent être démembrés, il est aussi possible de faire du démembrement de parts de SCPI. Ainsi, les investisseurs pourront décider d’acquérir soit la nue-propriété, soit l’usufruit. Et il existe une clé de répartition mise en place par la société de gestion pour déterminer le prix de chaque partie. Encore plus de détails sur www.achat-scpi.fr.

Choisir entre nue-propriété et usufruit

Acquérir la nue-propriété c’est posséder le bien sans avoir le droit de jouissance (pas de loyer donc). De ce fait, il s’agit plutôt d’un placement destiné aux investisseurs préparant plutôt l’avenir et souhaitant ne pas augmenter leurs charges fiscales.

D’un autre côté, la part d’usufruit permet de gagner des revenus liés à la location du bien. La plupart du temps, la société de gestion s’accorde celle-ci. C’est d’ailleurs les personnes morales qui ont le plus à gagner en étant usufruitier, car c’est un bon moyen de gagner plus en trésorerie.

Voilà alors de manière simple, le principe de démembrement de SCPI et à qui cela s’adresse. Avant de se lancer, il faut bien se rendre compte des objectifs de chacun pour pouvoir faire le bon choix entre usufruit et nue-propriété.